Parentalité,  Quotidient

Quotidien #1 Mes essentiels puériculture

C’est le fléau de tous les futurs jeunes parents. Que faut-il acheter en priorité? Quelles sont les choses qu’il faut absolument avoir à l’arrivée de bébé et que peut-on acheter plus tard? Mais surtout qu’est-ce qui est vraiment utile? Entre les publicités qui nous font croire que le nouveau jouet high tech’ fait presque les biberons lui-même et que la jolie poussette ergonomique est indispensable à ta nouvelle vie, difficile de s’y retrouver. Ajoutez à cela les conseils ou réflexions plus ou moins pertinentes de l’entourage et vous trouverez l’équation parfaite pour des parents en stress total qui achètent tout ce qui passe et en revendent les trois quarts sur le bon coin le mois suivant.
Pour palier au problème, voici la liste de mes 5 essentiels puériculture, les 5 objets et « accessoires » que nous utilisons et que bébé ours utilise au quotidien. Bien sure je passe les choses évidentes type couches, liniment et biberons, le but étant plutôt de vous donner des idées de ce qui est devenu indispensable dans notre quotidien, et croyez-moi, certaines choses ne tombent pas sous le sens

1. Le tapis d’éveil

Si je devais ne choisir qu’une chose pour installer bébé la journée, ce serait forcément le tapis d’éveil! Evidemment, grâce aux cadeaux de nos proches, nous sommes plutôt bien équipés à la maison: balancelle, transat, nacelle tout y est passé. Néanmoins, le tapis d’éveil à un sacré atout, c’est le meilleur ami de la motricité libre ! Rien de mieux pour bébé que de gigoter dessus toute la journée. Cela lui permet d’être toujours actif mais aussi d’être à l’aise et en mode cocooning pour les petites sieste de l’après midi. Il offre également une certaine facilité quand à l’installation dans des positions plus physiologique c’est à dire à plat dos mais aussi parfois sur le ventre.
J’ai craqué sur un tapis en forme de nuage de chez maison du monde, il a des couleurs assez clairs, alors j’ai tendance à ajouter des choses plus contrastée sur l’arche même si pour l’instant bébé ours ne s’en soucis pas vraiment. Sa matière toute douce permet d’être bien blottit et l’arche est amovible, ce qui me permettra à l’avenir de le retirer pour installer les jouets de bébé ours autour de lui et ainsi l’inciter à se mouvoir et à développer sa curiosité. Petit conseil, attention tout de même aux courants d’air! Petit ours peut vite avoir froid sur le carrelage, alors la plupart du temps on place le tapis sur de grands carrés de mousse pour faire barrage, et on ajoute une petite couverture pour ses mini pieds!

2. L’écharpe de portage

Indispensable à l’intérieur comme à l’extérieur, l’écharpe de portage est l’allié des parents ayant un bébé avec de gros besoin de proximité, qui demande beaucoup de câlin et de contact. Elle est aussi parfaite pour soulager les petits maux quotidiens des nouveaux-nés (angoisse, stress, coliques du nourrisson). Personnellement, c’est son côté pratique qui ma séduit en premier, car il est clair qu’une fois à l’aise avec cet « engin », plus besoin de poussette! C’est donc également parfait pour les parents au budget serré. En ce qui concerne bébé ours, le premier mois de vie c’était un bon moyen de le calmer et de l’endormir, puisqu’elle a un effet somnifère immédiat sur lui. Maintenant que nous sommes plus à l’aise avec le nouage, on vadrouille beaucoup plus avec et c’est vraiment un plaisir d’avoir cette proximité et ce côté câlin et apaisant autant pour nous que pour lui. De plus pour les bébés d’hiver comme le nôtre c’est une manière de garder le nouveau-né au chaud.

Si vous avez un peu peur du côté contraignant du nouage sachez qu’il est de plus en plus facile de trouver des ateliers qui proposent l’apprentissage du portage en écharpe. Personnellement j’ai pris un cours avec ma sage femme libérale, j’y ai emmené bébé et une fois l’écharpé nouée deux ou trois fois le plis est vite prit, d’autant plus que j’ai ensuite initié papa ours qui au départ n’était pas du tout pour cette méthode de portage, mais étant très câlin avec son fils, il n’a pas tardé à changer d’avis. Pour ma part, j’ai choisi une écharpe de chez Love Radius, plus connu sous le nom de Je porte mon bébé, on ne les présente plus bien évidemment, d’autant plus que c’était également la marque utilisée par ma sage-femme. La seule chose à laquelle il faut faire attention est la température de votre bout’chou: En hiver, toujours couvrir les extrémités (c’est d’autant plus mignon dans la rue quand la seule chose qui dépasse de votre manteau c’est le petit pompom du bonnet). En été, ne jamais trop couvrir bébé, pour les grandes chaleurs, un body suffit. En toute saison, veiller à toujours bien dégager ses voies respiratoires, et en route !

3. La poubelle à couche

Ici je vous présente le plus gros retournement de veste de toute l’historie de l’humanité. Pendant tout le long de ma grossesse, autant vous dire qu’il ne fallait pas me parler de poubelle à couche! Pour moi c’était le gadget marketing par excellence, ce truc vendu partout, que toute le monde achète mais qui ne sert à rien. Mais j’ai vite changé d’avis quand ma belle-mère nous en a offert une à la naissance de bébé.

Entant que grand fainéants professionnels, papa ours et moi avons vite fait de préparer un second espace à langer, dans la chambre cette fois-ci. Et bien oui! Pour éviter de descendre l’escalier en pleine nuit. C’est donc dans notre chambre, là ou dors bébé, que cette poubelle Tommee Tippee a terminé, et je dois l’avouer, c’est tellement efficace! Très simple d’utilisation, aucune odeur (et je peux vous dire que nous sommes très heureux que notre chambre ne sente pas la couche), et en plus c’est beaucoup plus propre qu’une poubelle classique. Pour ceux qui ne la connaissent pas, la poubelle à couche permet d’emballer chacune des couches individuellement, une fois la recharge épuisée vous vous retrouvez donc avec une guirlande de couche que vous pouvez choisir d’accrocher dans vôtre sapin de Noël ou de la jeter à la poubelle comme les gens normaux.
Pour info, nous utilisons une poubelle classique dans la salle de bain et je peux vous dire qu’on sens la différence ! Dans tous les sens du terme…

4. La baignoire pour bébé

Pour le coup, c’est quelque chose qui est propre à chacun, au contexte, et aussi à l’organisation de la maison.
Chez nous nous avons une douche à l’italienne, autant dire que pour les bains, c’est un peu compliqué. La baignoire s’est donc un peu imposé à nous. Je voulais également avoir des pieds, pour moi c’était indispensable car je ne me voyais pas me casser le dos lors de chaque bain, je voulais que ce soit simple, efficace, pour pouvoir prendre le plus de plaisir possible à baigner bébé ours. Comment fait-on alors? Car une baignoire, qu’on soit franc, ca prend de la place, ca se stock mal, encore plus si elle est sur pied. La plupart du temps, quand personne ne se lave, la baignoire est dans la douche sur les pieds. C’est la qu’on la laisse pour baigner bébé, cela évite de mettre de l’eau partout et c’est très pratique à vider. Lorsque l’on se douche, on pose la baignoire sur la table à langer et les pieds sont repliés sur le côté. C’est de l’organisation, mais pour l’instant ça fonctionne pas mal. Accessoirement la baignoire sert aussi à stocker le linge sale de bébé, pour lequel on cherche encore un panier…Sans commentaires, on ne peut pas être organisés pour tout.
Alors le seul conseil que je peux vous donner pour le bain, c’est faites bien comme vous le voulez tant que c’est simple pour vous, un évier, une baignoire miniature, une vrai baignoire d’adultes… Tout est possible. En revanche inutile de dépenser sa quinzaine dans une baignoire pour nouveau né, il ne s’en servira que très peu, la nôtre c’est celle de babymoov qui donne le poids et la température, on nous en a fait cadeau, mais même si le fait qu’elle donne la température soit très pratique et que le siège est intégré à l’intérieur, elle coûte tout de même cher pour l’utilisation que nous en faisons, puisque nous ne somme pas du genre à baigner bébé tous les jours pour l’instant.

5. La sac à langer

Là encore, cela dépend de la vie des parents! Avant l’arrivée de bébé ours, nous étions un couple toujours en vadrouille, impossible à tenir en place. Et vous savez quoi? Depuis que bébé est la, cela n’a pas changé ! Entre les visites chez les amis, les papys mamies, les sortie la semaine et le week-end, bébé se promène beaucoup et cela ne semble pas le déranger puisqu’il passe son temps à roupiller dans la voiture. Le sac à langer est donc vraiment un indispensable qui ne le sera pas autant peut-être pour un couple qui bouge moins, qui est plus casanier, et pour les budgets serrés, autant dire qu’un sac ordinaire suffit. Mais l’atout du sac à langer c’est tous ses compartiments, parfait pour les maniaques du sac rangé, je ne le suis pas en ce qui concerne mon propre sac à main, mais pour bébé, tout doit avoir une place, même si papa ours à tendance à tout jeter dedans.
Pour ma part, il me semblait important d’avoir un sac au design plutôt féminin, semblable à un sac à main. Et bien oui, je suis quand même une femme, et je n’ai pas forcément envie de me trimbaler un sac en tissu plein de couleurs pastelles, autant écrire directement sur mon front que je suis maman. J’ai donc opté pour un sac de chez Verbaudet, très pratique et très complet, avec un compartiment à couche juste parfait, très bien caché sous le sac.
Mais qu’est-ce qu’on met dedans? Le max de chose mais aussi le minimum! De quoi le changer et le nourrir, mais sans trop s’encombrer: quelques couches, les doses de lait en poudre si besoin, les biberons déjà remplis d’eau, un paquet de lingette, un lange ou un bavoir, un petit jouet pour les plus grands, une tenue de rechange. Cela suffit amplement, mais si vous êtes une maman stressée n’hésitez pas à ajouter la petite connerie inutile qui vous rassurera, comme le petit tube de crème hydratante « au cas ou ». Au passage si vous souhaitez un article sur le contenu de mon sac à langer je m’exécuterais sans problème !

C’est à peu près tout pour mes indispensable puériculture. Il est toujours bon de savoir ce qui peut être utile ou non. Mais prenez du recul, ce qui est indispensable chez l’un ne le sera pas forcément chez l’autre, pensez avant tout en terme de logistique, n’hésitez à prendre le temps avant d’acheter, et surtout achetez ce qui vous rassure si cela peut vous faire du bien!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *